Mots-clés

, , , , , , , , , , ,

Screen shot 2013-05-16 at 21.45.19

Par une journée ensoleillée, en ce matin fatidique du 22 novembre 1963, alors que la Lincoln décapotable du 35e président des Etats-Unis parade sur Dealey Plaza, posté sur le long du parcours un homme se distingue de la foule.

Vêtu de noir, il tient un parapluie ouvert au moment au les coups de feu retentissent. Il se tient juste en face de la limousine présidentielle. Qui est cet homme ? Et bon sang que fait-il avec un parapluie ce jour là?

Certains ont imaginé que le fameux parapluie contenait un dispositif permettant de lancer une fléchette. Cette dernière aurait servi à immobiliser JFK au moment des coups de feux.

La réponse à cette énigme nous est fournie dans cette vidéo par Josiah Thompson, l’auteur de 6 seconds in Dallas. Au courant de la controverse suscitée par sa présence au moment des faits l’homme au parapluie – the umbrella man – s’est fait connaître en 1978. Lors d’une commission parlementaire il a expliqué le motif de son geste.

C’est en signe de protestation qu’il tenait son parapluie ouvert ce jour-là. Indigné par la position d’apaisement de Joe Kennedy au sujet de l’Allemagne nazie alors que ce dernier était ambassadeur en Grande-Bretagne, il tenait en main un parapluie noir, souvent utilisé par les caricaturistes dans la presse pour désigner Neville Chamberlain et sa politique, sensiblement la même que celle du père Kennedy, vis-à-vis de l’Allemagne.

Quant au fait que JFK n’ait pas bougé après le premier tir, on sait à présent qu’il portait un corset ce jour-là pour soutenir son dos qui le faisait particulièrement souffrir.

About these ads